En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies par le SYNCASS-CFDT afin de réaliser des stats d’audiences, vous offrir des services adaptés.
FLASH INFO
Suite aux mesures de confinement, l'ensemble de l'équipe du SYNCASS-CFDT est en télétravail. Pour contacter un permanent, merci d'utiliser les numéros de portables disponibles ici ou de nous écrire à contact@syncass-cfdt en laissant vos coordonnées téléphoniques.

Prime exceptionnelle dans les établissements sociaux et médico-sociaux et bonification des heures supplémentaires

CP analyse

EN BREF : Faisant suite aux annonces présidentielles et ministérielles, après le premier décret du 14 mai, modifié le 8 juin pour les agents des seuls EPS, le dispositif est enfin complété par la publication au JO de celui concernant les ESMS, couvrant ainsi la totalité du champ de la FPH.

Mais la France reste coupée en deux, avec des primes éclatées en trois montants de 1 500 €, 1 000 € et 500 € selon les départements, mais aussi au sein d’une même zone et d’un même établissement selon que les affectations relèvent soit du sanitaire, soit du social et médico-social. Ces retards et disparités, ainsi qu’une rédaction différenciée selon les deux décrets restent un mauvais signal envoyé aux personnels durement concernés et met à mal le management déjà bien perturbé par les effets de la crise des établissements.

La rémunération des heures supplémentaires effectuées dans la période du 1er mars au 30 avril a aussi fait l’objet de la publication d’un décret. Un arrêté prévoit aussi la bonification du temps de travail supplémentaire des personnels médicaux hospitalier sur la même période.

CONSULTER LE COMMUNIQUE
BTN capn

BTN emploi

BTN media