En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies par le SYNCASS-CFDT afin de réaliser des stats d’audiences, vous offrir des services adaptés.

Rattachement des directeurs des instituts départementaux de l’enfance et de la famille (IDEF) dans la fonction publique territoriale Un bouleversement non argumenté et contraire à l’intérêt général

CP argu

EN BREF : Le projet de loi 4D, « nouvel acte de décentralisation » annoncé par le président de la République en 2019, devrait être déposé en mars au Sénat, alors qu’il était prévu de le reporter pour cause de crise sanitaire. Le projet de loi prévoit, dans son article 31, « le rattachement des directeurs des instituts départementaux de l’enfance et de la famille (IDEF) dans la fonction publique territoriale ».

Un texte ambigu, plutôt mal rédigé, dont les objectifs ne correspondent pas à l’intérêt général, qui accroîtrait les disparités et les inégalités territoriales dans l’accès aux prises en charge, accentuant encore la fracture entre le sanitaire et le social. Pour le SYNCASS-CFDT, cette option est contradictoire avec les orientations généralement affichées et les inconvénients l’emportent largement sur les avantages supposés.
BTN capn

BTN emploi

BTN media