Représentativité

Le SYNCASS-CFDT est le premier syndicat de France des directeurs de la fonction publique hospitalière.

Le SYNCASS-CFDT obtient en 2018 neuf sièges sur les quinze que compte le CCN.
  • la 1ère organisation des DH avec 47,63 %
  • la 1ère organisation des D3S avec 71,35 %
  • la 1ère organisation des DS avec 60,97 %
Dans un contexte d’exercice, fait d’incertitudes professionnelles, d’attente et de déceptions, les collègues ont voulu, en votant majoritairement pour le SYNCASS-CFDT, exprimer leur adhésion à son projet ainsi que leur reconnaissance et leur confiance dans l’action de ses représentants dans la défense des intérêts collectifs des trois corps de direction.

Retrouvez ici notre projet statutaire : Cliquez ici


Elections professionnelles de 2018 :

resultats 2018

Avec une participation en hausse de 3,55 points, cette troisième élection au CCN des corps de direction confirme l’intérêt des collègues pour cette instance. Le SYNCASS-CFDT renforce sa première place, avec plus de 4 points de progression entre 2014 et 2018, au cours de la première élection pour le CCN unique des corps de direction.

Cette élection au CCN appelle plusieurs remarques :
  • Un corps électoral en baisse : le nombre d’inscrits diminue de 2,59 % entre les deux scrutins.Une participation en nette hausse par rapport au scrutin précédent : elle passe de 73,68% en 2014 à plus de 77%.Le SYNCASS-CFDT est le seul syndicat à progresser, tant en nombre de voix qu’en pourcentage.
  • Conscients de nos responsabilités envers les établissements et les collègues des trois corps de direction, nous voulons que notre proposition de Charte de l’éthique et de la responsabilité soit examinée en CCN et que le dossier statutaire soit traité à la lumière des évolutions du management.
Le SYNCASS-CFDT, syndicat majoritaire des corps de direction, réclame que le dialogue social avec le ministère s’organise dans les CCN des corps de direction sur tous les sujets qui sont à traiter en urgence :
  • Préserver les emplois de direction : les effectifs des directeurs en établissement sont en très forte baisse. Les pouvoirs publics ont longtemps imposé une politique malthusienne pour les concours. Il faut une inversion forte.
  • Défendre la fonction de direction : les directeurs refusent de subir les conséquences d’objectifs et de normes irréalistes, déséquilibrant le management et compromettant le dialogue social. Il faut une politique cohérente.
  • Défendre les établissements : les politiques publiques malmènent toujours le service public. L’allocation des ressources n’est pas revue, le management est compromis par des arbitrages peu cohérents. Il faut d’autres choix.
  • Négocier des évolutions statutaires : le protocole d’accord du 29 juillet 2011 reste encore très incomplètement mis en œuvre et des évolutions statutaires ambitieuses sont indispensables. Il faut engager des négociations.
Recherche - Catégories
Recherche - Contacts
Recherche - Articles
Recherche - Fils d'actualité
Recherche - Liens web
btn capn
                
emplois
                
btn medias